Saint Ambroise

Partager


La Saint Ambroise 2016 : Congrès d’apiculture

————————

Affiche St Ambroise 2016Programme

Déroulement de la Saint Ambroise 2016
——————————

Bande annonce de la Saint Ambroise

 Mercredi 7 décembre :

(Réservé strictement aux adhérents)

Mairie Annexe St Martin-du-Touch
2 rue Sentenac à Toulouse (localisation)
——————

    • 19h00 : Repas partagé.

    • 20h00 : 1ère Assemblée Générale des adhérents.

    • 21h30 :  2ème Assemblée Générale des adhérents.

Retour en haut

 Vendredi 9 décembre 17h30 :

Lancement de :
“L’ACADÉMIE DE L’ABEILLE D’OR”
avec Yann Arthus-Bertrand et le Pr. Martin Giurfa.

Yann Arthus-Bertrand Pr Martin Giurfa

Toulouse – Hôtel d’Assézat
(localisation)

 


    • 17h30 – 18h : Accueil.

    • 18h00 – 18h30 : Lancement de l’Académie de l’Abeille d’Or.
      (Uniquement sur réservation)
      -Discours de Philippe Cros, directeur de la Fondation Bemberg sise en l’Hôtel d’Assézat.
      -Discours d’Olivier Fernandez , Président du Syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées: présentation du combat sur les néonicotinoïdes, l’Abeille du 18 juin et enfin la création de l’Académie et ses objectifs.

      -Discours par le Pr Martin Giurfa, directeur du centre de la cognition animale du CNRS : où en est la science sur les abeilles.
      -Discours de Yann Arthus-Bertrand: Parrain 2016 et co-fondateur de l’Académie de l’Abeille d’Or.

    • 18h30-19h00 : Remise des Abeilles d’or aux 14 récipiendaires 2016.
      (Cliquer ici pour voir la liste des récipiendaires)

    • 19h00 – 19h45 – Cocktail + échanges avec la presse.

    • 19h45-20h20 – Transport en bus jusqu’au Muséum.

    • 20h30 – 23h00 – Projection du film “Human“,
      dans l’amphithéâtre du Muséum de Toulouse  et débat animé par Yann Arthus-Bertrand. Dédicace de son dernier livre.

    • 23h00 – 23h30 : Débat.

Retour en haut


Samedi 10 décembre de 10h à 24h (entrée gratuite) :

Balma – Salle Polyvalente ( Plan d’accès )

CONFÉRENCE SUR L’ABEILLE, L’APITHÉRAPIE,
LA PROTECTION DE L’ABEILLE…
——————

  • 10h00 – 10h30 - Ouverture du congrès avec la ville de Balma et nos partenaires.

  • 11h00 – 12h15  – Conférence « Loque américaine : de la bactérie au test de terrain »

    Joseph Hemmerlé devant le microscope électronique à balayage

    Joseph Hemmerlé devant le microscope électronique à balayage

     


    Professeur Joseph Hemmerlé

    Agent causal de loque américaineAprès avoir spécifié ce qui distingue la loque américaine de la loque européenne, nous nous pencherons sur les causes de virulence de la variante dite « américaine ». Nous analyserons ensuite les voies d’infection de l’abeille, les signes cliniques, les modes de dissémination de la pathologie aux autres colonies, les mesures prophylactiques et la gestion sanitaire de la maladie déclarée. Enfin, nous exposerons le fonctionnement, l’utilisation et l’intérêt d’un test de dépistage rapide.
    (photo: Agent causal de la loque américaine au microscope électronique en transmission)

  • 12h00-14h00 : Un traiteur sur place vous proposera un repas au miel pour 12 €.

  • 14h30 – 15h00Conservatoire abeille noire.

  • 15h15 – 16h30 – Conférence « Produits de la ruche et santé bucco-dentaire »

    Professeur Joseph Hemmerlé

    Comme le miel est une solution concentrée de sucres, faut-il craindre pour nos dents ? Quels sont les composés du miel et des autres produits de la ruche qui contribuent à leurs vertus respectives ? Quels mécanismes d’actions du miel, de Plaque dentaire au microscope électronique à balayagela propolis et du pollen intéressent la sphère bucco-dentaire ?L’orateur abordera ces différentes questions et exposera, dans une conférence étayée par de nombreuses observations microscopiques, l’état actuel des connaissances sur les effets des produits de la ruche dans le domaine buccal.
    (photo: Plaque dentaire au microscope électronique balayage)

  • 17h15 – 17h45 - Intervention de Béatrice Robrolle-Mary, Présidente de l’ ONG Terre d’abeilles. => Intervention à l’émission “le téléphone sonne” sur France Inter le 01/12/16

    Présentation Terre d'Abeille

     

    Pourquoi soutenir terre d’Abeille:
    Cliquer ici

    Présentation Expo Abeille & Biodiversité 2016:
    cliquer ici

    LOGO Terre d'abeilles

     

 

  • 17h45 – 18h30 - Réponses aux problématiques de l’apiculture.

    franck-aletru-abeille
    Frank Aletru,

    Vice-président du S.N.A. et apiculteur professionnel en Vendée.

    => Au micro de Jean-Jacques Bourdin.

 

  • 18h30-20h00 : Un traiteur sur place vous proposera un repas au miel pour 12 €.

  • 20h00 – 21h30Soirée Cash Investigation.

    Soirée inédite avec l’équipe de
    CASH    INVESTIGATION    de   France   2   :
    “Le journalisme d’investigation à l’épreuve
    des nouvelles censures”.
    Présentée par Martin Boudot !

Martin Boudot, 31 ans, est journaliste, réalisateur de documentaires d’investigation

Martin BoudotDiplômé de L’École de Journalisme Professionnel de Tours (EPJT),il continue sa formation de JRI à l’University of Northern Colorado avant d’intégrer ABC News. En 2009, il entre à l’agence Premières Lignes Télévision. Il y réalise depuis des documentaires pour France Télévisions, Canal + et Arte. Il a couvert de nombreux événements au Gabon, en Égypte, en République Démocratique du Congo, en Tunisie, en Chine…

Martin Boudot est notamment le réalisateur du reportage sur les pesticides :

 

  •  22h00 – 24h00 - Bal Basco-Occitan  présenté par le groupe “Patxi eta Konpania” en partenariat avec l’association toulousaine “Eguzki Loreak Dantzan”. Pas besoin de savoir danser basque ou occitan, Patxi vous initiera !

    Entrée gratuite et participation libre.

    Toute la soirée : Crêpes, Taloa, Bière, Cidre, jus de fruit …

Soirée Basque

 Retour en haut

 Dimanche 11 décembre de 11h à 18h (entrée gratuite) :

Balma – Salle Polyvalente ( Plan d’accès )

CONFÉRENCES :
LES POLLINISATEURS EN AFRIQUE, LES PAPILLONS, LES TERMITES, LES FRELONS ASIATIQUES, LES FOURMIS,…
——————

  • 10h00 – Ouverture.

  • 11h00 – 12h15 – Les insectes pollinisateurs et papillons africains.

    Philippe Annoyer (muséum de Toulouse)Philippe Annoyer

    Les papillons
    Vous les avez certainement croisés dans les prés, les forêts, votre jardin ou au détour d’une rue, virevoltant dans les airs à la recherche des fleurs. Symbole de beauté éphémère, de légèreté et de liberté, ils ont colonisé tous les milieux excepté les terres gelées de l’Antarctique. Mais les connaissez-vous vraiment ? Qui sont-ils ? Depuis quand sont-ils sur terre ? Combien d’espèces ont-elles été répertoriées ? Quel est leur rôle dans la nature et vis à vis de l’homme ?

  • 12h00-14h00 : Un traiteur sur place vous proposera un repas au miel pour 12 €.

    • 14h00 – 14h30  – Les Termites.

      Eric DarrouzetEric Darrouzet
      Université de Tours,
      IRBI UMR CNRS

      Les termites ont mauvaise réputation en Europe en raison des dégâts qu’ils peuvent réaliser dans le bois de charpente et des meubles par exemple. Toutefois ils jouent un rôle important en milieu naturel en participant au recyclage de la matière organique. Ces insectes sociaux vivent en sociétés constituées de diverses castes (ouvriers, soldats et reproducteurs). Ils présentent des systèmes d’organisation et de communication complexes. Diverses études scientifiques portent notamment sur leur structure sociale, leurs systèmes de communication, leurs mécanismes de reproduction, la construction de leur termitière, comment cette architecture peut nous permettre d’améliorer nos propres constructions (par exemple pour la climatisation), etc. L’exposé permettra de découvrir et de comparer des espèces de termites de l’hémisphère Sud et en France.

    • 15h15 – 16h00 – Les fourmis : un autre insecte social.

      M_Treilhou

      Pr Michel Treilhou (Université d’Albi).


      Avec près de 15.918 espèces (25.808 sous-espèces) les fourmis représentent de 1 à 2% des espèces d’insectes sur la planète. Il est possible de les différencier par leur mode de vie : carnivores, végétariennes ou omnivores. Selon les espèces, elles se démarquent également les unes des autres par leur habitat (terricoles, arboricoles) et plus particulièrement par l’élaboration de leurs fourmilières. Présentes sur la Terre depuis plus de 100 millions d’années (période des dinosaures) elles se sont toujours adaptées aux changements et leur évolution montre aujourd’hui une diversité prodigieuse, tant d’un point de vue morphologique, que de leurs modes de vie. Comme les abeilles ou les termites, les fourmis vivent en communauté : c’est un insecte social très organisé. Au sein d’une fourmilière, il est possible de rencontrer des fourmis de tailles et de formes différentes caractérisées par des activités selon la caste ou le groupe auquel elles appartiennent : ouvrière, reine(s), mâles. La fourmi est également un des ra
      obscuripes_AWres insectes à posséder des particularités anatomiques qui lui permettent de communiquer au moyen de phéromones (odeurs) et de leurs antennes pour organiser la vie du nid et letravail d’ «équipe ». Si les reines peuvent vivre de 10 à 15 ans, les mâles et ouvrières ont des vies bien plus courtes. Colonies monogynes (une seule reine) ou polygynes (plusieurs reines), la diversité de leurs organisations sociales dépasse de loin celle de l’abeille mellifère. La conférence tentera de dévoiler une partie de cette diversité du monde des fourmis, insecte également pollinisateur que nous pourrons comparer à notre chère abeille.

    • 16h15 – 17h00 -Le frelon asiatique Vespa velutina , son expansion et nécessité de luttes ciblées.

      Eric DarrouzetEric Darrouzet
      Université de Tours,
      IRBI UMR CNRS

      Le frelon asiatique Vespa velutina nigrithorax a été introduit accidentellement en France vers 2004. Peu d’individus auraient été introduit, entraînant par conséquent un phénomène de « bottleneck » génétique au sein de l’espèce en France (Arca et al, 2015) et un phénomène de dépression de consanguinité (Darrouzet et al, 2015). Toutefois, l’espèce a envahi rapidement le territoire français et européen. On le retrouve dans divers pays : France, Angleterre, Belgique, Allemagne, Italie, Espagne et Portugal. Son expansion pose de nombreux problèmes : environnementaux (le frelon est un prédateur de nombreux insectes), économique (le frelon chasse les abeilles) et de santé publique (des décès ont été relevés suite à des piqures). Des méthodes de lutte ont été mises en place, notamment dans le but de protéger des ruchers. Malheureusement, à l’heure actuelle, aucune de ces méthodes de lutte n’est efficace et sélective. Dans ce cadre, nous nous sommes intéressés à la communication chimique de ce frelon invasif (phéromones de contact : signature chimique à base d’hydrocarbures cuticulaires, et phéromones) pour mettre au point un piège sélectif et efficace en vue de répondre aux besoins des apiculteurs, des communes et du grand public.


      Un piège contre le frelon asiatique par CNRS

    • 17h15 – 17h35 - Les coccinelles.

      Pr Jean Louis Hemptinne (Université Paul Sabatier,JLH de Toulouse).

          Prof d’Ecologie et de Didactique de l’écologie, Directeur du Laboratoire «Evolution et diversité  biologique»(UMR 5174 CNRS, UPS, ENFA),
      Directeur de la Fédération de Recherche «Agrobiosciences, Interactions, Biodiversité » (FR 3450 CNRS, UPS, INRA,INP-ENSAT, ENFA)

      En une vingtaine de minutes, je ferai découvrir la diversité des coccinelles, agents de lutte biologique contre les cochenilles et les pucerons. Le point commun entre les coccinelles et les abeilles, domestiques ou solitaires, est leur besoin de vivre dans des écosystèmes diversifiés, c’est-à-dire où la diversité des plantes est élevée, et les pesticides peut ou pas utilisés. La diversité végétale est importante pour fournir des ressources alimentaires variées tout au long de l’année. Les pesticides sont toxiques et nuisibles aux insectes.
      Le comportement général des coccinelles est digne d’intérêt, surtout la manière dont ces insectes sont capables d’évaluer la qualité de leurs proies. En fonction de cette évaluation, elles décident de pondre dans une colonie de pucerons, ou de s’abstenir. Ce comportement a évidemment une incidence sur la régulation biologique des pucerons !

    • 17h35 – 18h00 - Abeilles solitaires.

      Présentation Dominique Dupouy,
      Association des Jardiniers familiaux de Tournefeuille.

      Elles sont solitaires, ces abeilles là !

           En cette époque d’environnement perturbé, on parle beaucoup des abeilles et de leur rôle irremplaçable. Parmi les 1000 espèces d’abeilles que l’on trouve en France, on connait surtout les abeilles de la ruche et les bourdons, mais 90 % de ces espèces sont des abeilles solitaires, souvent inconnues du public.
      P1330911 abeilles solitaire 2     Celles-ci contrairement à l’abeille dite domestique, construisent leur propre nid pour y pondre quelques œufs. La plupart creusent leur nid dans une galerie souterraine alors que d’autres utilisent le creux d’un roseau ou d’une brindille, ou encore des trous dans le bois mort. Il y a même des espèces qui nichent dans les coquilles d’escargot vides!
           Toutes ces abeilles solitaires sont collectrices de nectar et de pollen, quelquefois sur des espèces végétales spécifiques. Elles participent ainsi grandement à la pollinisation des plantes a fleurs et au maintien de la biodiversité.
             Pour autant, vivant dans des milieux souvent proches de nous, chemins, prairies, haies et forets, vieux murs etc., elles sont généralement très discrètes. Les grands bouleversements de leurs biotopes, fréquemment induits par la proximité de l’homme ainsi que les pesticides, les rendent vulnérables et concourent a la disparition de bon nombre d’entre elles.

    • 18h00 – Clôture de la Saint Ambroise 2016.

Retour en haut

 NOS PARTENAIRES 2016:

Un grand merci à tous les partenaires du Syndicat, qui nous permettent de faire de ce congrès un grand moment de fête tout aussi bien pour les curieux que pour les apiculteurs.

logo_icko_2010 Ville de Balma

Remuaux   NATURAPI 2015

2logo M   T   avec 3w

Museum ToulouseImprimer

BG

 

Retour en haut

Comments are closed.