Questionnaire à l’attention des apiculteurs Pyrénéens sur la production de miel de Rhododendron ferrugineux

Partager

Suite à une étude de chercheurs de l’université Paul Sabatier et de l’ENFA (Ecole Nationale de Formation Agronomique) à Toulouse, sur les interactions plantes-pollinisateurs dans les landes subalpines à rhododendrons (Rhododendron ferrugineum), il est demandé aux Apiculteurs pyrénéens de bien vouloir répondre à un questionnaire afin de poursuivre ces études.
Ci dessous lettre explicative de l’étude par les chercheurs suivie du questionnaire:

  • Madame, Monsieur,
    Chercheurs à l’université Paul Sabatier et à l’ENFA (Ecole Nationale de Formation Agronomique) à Toulouse, nous étudions depuis plusieurs années les interactions plantes-pollinisateurs dans les landes subalpines à rhododendrons (Rhododendron ferrugineum). Nous avons notamment observé i- une variabilité importante à l’échelle des Pyrénées des cortèges de pollinisateurs ; ii- un partage des pollinisateurs entre les espèces de plantes de la communauté végétale, iii- une préférence de certains pollinisateurs pour le rhododendron tandis que d’autres visitent davantage d’autres plantes.
    Nous souhaitons poursuivre ces études et comprendre les mécanismes qui déterminent les interactions de pollinisation dans ces communautés. Nous pensons que ces recherches peuvent vous intéressez pour plusieurs raisons :
    (1) Elles ciblent pour une part important le rhododendron dont les abeilles domestiques sont localement parmi les principaux insectes pollinisateurs. La production de miel de rhododendron est particulièrement développée dans les Pyrénées et, peut-être, faites-vous partie des apiculteurs qui produisent ce type de miel.(2) Lors de recherches préliminaires nous avons identifiés dans les fleurs de rhododendron des composés organiques pouvant être potentiellement répulsifs pour certains pollinisateurs. Si ces composés agissent sur le comportement des abeilles et si leurs concentrations changent d’une lande à l’autre, ils pourraient déterminer localement l’attractivité et le potentiel de production de miel des rhododendrons.(3) Bien évidemment, la composition et la production de nectar et de pollen sont des facteurs importants pour les pollinisateurs. Dans notre étude, nous prévoyons d’estimer ces ressources florales dans différentes landes et à différentes périodes de la floraison et de faire le lien entre nos estimations des potentialités de production et la production réelle de miel.

    (4) De discussions avec certains de vos collègues il y a quelques années, il ressortait que la production de miel de rhododendron (par rucher) dans les Pyrénées est généralement faible voire très faible, malgré une disponibilité parfois très importante de fleurs. De plus elle semble variable d’une année sur l’autre et décroissante depuis plusieurs années. D’autres apiculteurs, au contraire, semblent obtenir une production très élevée.

    Devant ces incertitudes nous avons décidé de mener une enquête auprès de vous, Apiculteurs Pyrénéens. Vos réponses à ce questionnaire nous permettront notamment d’identifier des sites d’études. Nos recherches vous seront utiles car elles permettront de mieux comprendre ce qui peut localement déterminer (y compris les variations climatiques) la production de pollen, de nectar et donc de miel. Peut-être identifieront-nous des landes à fort potentiel de production et des indicateurs de ces potentialités. Ces recherches nous seront utiles car elles nous permettront de progresser dans nos connaissances des systèmes de pollinisation dont l’abeille domestique est un acteur majeur.


    Pour toutes ces raisons nous vous serions très reconnaissants de remplir le questionnaire dans le document joint. Nous nous engageons à garder confidentielles vos réponses au questionnaire si vous nous le signifiez. En vous remerciant pour votre précieuse collaboration.

    Bien cordialement

    Nathalie Escaravage                        André Pornon                              Christine Ducamp
    Maitre de Conférences             Maitre de Conférences                   Maitre de Conférences
    Université Toulouse                   Université Toulouse                              ENFAT

 

QUESTIONNAIRE:

Adresse en ligne du questionnaire : https://sphinx.educagri.fr/ENFA/prod-mielrf/mielrf.htm

Télécharger le questionnaire: Cliquer ici

Si vous souhaitez recevoir le questionnaire par email, merci de communiquer votre adresse email à l’adresse suivante : nathalie.escaravage@univ-tlse3.fr

Sinon merci de le renvoyer à :
Dr. Nathalie Escaravage
Laboratoire Evolution et Diversité Biologique
Université Paul Sabatier/CNRS UMR 5174
118 route de Narbonne
31062 Toulouse cedex 09

Non classé

Comments are closed.