Santé de l’abeille

Partager

1 – Maladies réglementées (MRC)

Ce sont les 4 maladies réputées contagieuses. Leur apparition doit être déclarée.

Nosémose : Due à une micro sporidie qui s’installe dans le tube digestif des adultes. Il n’existe pas de traitement. Il faut désinfecter la ruche à l’acide acétique, bruler les vieux cadres. En installer de nouveaux. Aérer la ruche.

Loque américaine : Due à une bactérie qui s’attaque au couvain et développe des germes dans le tube digestif des adultes. Entraine la mort de la colonie. Elle se caractérise par une odeur forte et désagréable lorsqu’on ouvre la ruche. Le couvain en “mosaïque” présente des opercules affaissés et sombres. Le test de l’allumette met en évidence un fil adhérent, visqueux et brunâtre. Aucun traitement (ceux qui ont été utilisés sont désormais  interdits). Il faut asphixier la colonie avec une meche de soufre et bruler les cadres. Désinfecter la ruche à la flamme et/ou à la javel.

Tropilaelaps clareae:  ne se rencontre pas chez nous actuellement. (En Asie). Un acarien parasite le couvain et provoque l’effondrement de la colonie. Couvain en mosaïque avec des larves mortes. Les abeilles présentent des malformations. Traitement identique à celui du Varroa.

Aethina tumida : USA, Canada, Australie, Afrique, 3 larves au Portugal en 2003, présence mise en évidence dans le sud de l’Italie début 2014. Due à un petit coléoptère qui se reproduit très vite ( 5 générations par an). Dévore le pollen, le couvain et tout le contenu de la ruche. Puis il sort de la ruche et s’enterre. La nouvelle génération éclos et ça recommence. Il faut détruire les colonies et les ruches. Un traitement du sol avec des insecticides (….) est possible.

2 – Maladies à déclaration obligatoire (MDO)

Varroatose ou varroase : Le varroa est un acarien d’origine asiatique apparu en France en 1982. La femelle mesure 1,6 mm x 1,2 mm. Le mâle est plus petit. Dans une première phase (phorétique) il voyage sur le dos de l’abeille. En phase de reproduction, il s’installe dans une alvéole de faux-bourdon (plus spacieuse..).

Symptômes : l’activité de la ruche est réduite. abeilles atrophiées, ailes déformées, vol difficile, abeilles mortes devant et autour de la ruche. Dans la ruche, couvain en mosaïque, opercules troués, larves mortes, cannibalisme, abeilles de petite taille, faible population, points et taches blanches sue les parois.

Traitement : seuls les traitements ayant une autorisation de mise sur le marché (AMM) sont autorisés : APISTAN (Tau-fluvalinate), APIVAR (Amitraze), APIGUARD et THYMOVAR (Thymol) et APILIFE VAR (huiles essentielles de plusieurs principes actifs).  Périodes de traitement suivant le produit, la région et la météo. En plusieurs applications. Il est conseillé d’ alterner de préférence pour éviter l’accoutumance.

3 – Maladies non classées et maladies virales

A venir.

Comments are closed.